Doudoune Moncler Femme

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

24% des malades découvrent leur séropositivité en prisonBien que la vulnérabilité des personnes détenues en termes de maladies infectieuses soit connue, les résultats de cette enquête confirment cette réalité dans les prisons fran?aises. En 2010, la prévalence du VIH était estimée à 2% et était plus élevée chez les femmes que chez les hommes, bien qu’elles ne représentent que 3% de l’ensemble des détenus fran?ais. En comparaison, en 2009, celle en population générale était estimée à 0,35%. Doudoune Moncler Enfant
Dans le milieu carcéral, cette prévalence augmentait avec l’age jusqu’à 50 ans et variait en fonction du continent de naissance : la plus élevée était retrouvée chez les personnes nées en Afrique subsaharienne (15,4%). Elle était de 1,1% pour les personnes nées en France. Lorsque le mode de contamination était connu, la transmission était liée à des rapports hétérosexuels dans 75% des cas. doudoune homme moncler Le délai moyen depuis la découverte de la séropositivité était de 9 ans et 24% des personnes détenues ont découvert leur séropositivité en prison.En ce qui concerne l’hépatite C, cette enquête révèle que la prévalence était de 4,8% en 2010 dans les prisons fran?aises, quand elle était de 0,8% en population générale en 2004. Les détenus les plus touchés par ce virus étaient les personnes nés en Asie et en Europe de l’Est, respectivement 12,4% et 12,3%. Doudoune Moncler Femme
Le mode de contamination probable était l’usage de drogues dans 70% des cas, inconnu pour 22% des personnes détenus et lié à une transfusion ou un tatouage pour 8%.Les ? des VIH+ sous traitement et la moitié des VHC +Cette enquête s’est également intéressée au traitement des personnes détenues contaminées par ces différents virus. Dans le cas du VIH, un traitement antirétroviral était en cours pour 75% des personnes séropositives.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »